mardi 30 septembre 2008

Je suis un sanglier cruel


Nous sommes dans le mois de Gort.
Gort, c'est le Lierre. Il est à l'époque de sa floraison.
Le Lierre rejoint la Vigne au début du mois et ensemble, ils symbolisent la renaissance, la résurrection.
Ce sont deux arbres qui poussent en spirale.

En Angleterre, des rameaux de Lierre servaient d'enseigne aux débits de vin, d'où le proverbe "Bon vin se passe de Lierre"

Une tradition du Lincoln College à Oxford est de servir la « bière de lierre » le jour de l’Ascension. Il s’agit du lierre terrestre, peu dangereux et aromatisant. Anciennement les collèges oxfordiens disposaient de leur propre brasserie, chaque recette était entourée de secret. Aujourd’hui la bière de lierre se prépare par simple infusion dans une bière courante.

Les prêtresses de Dionysos, également appelées bacchantes ou bassarides, un chevreuil tatoué sur le bras, buvaient de la bière de sapin assaisonnée de lierre. Elles mâchaient des feuilles de Lierre, toxiques, et des morceaux d'amanita muscaria, appelée Ambroisie ou nourriture des dieux, lors de deux fêtes, l'une au printemps, l'Anthestérion, ou éclosion des fleurs, l'autre à l'automne, le Mystérion, ou éclosion des champignons.

Le Lierre étrangle les autres arbres. Pour cela, on surnomme "Lierre" les mégères et les épouses acariâtres. Il envahit tout et installe ses rameaux à la place des branches des arbres envahis. Le Lierre s'attache ou bien il meurt.

Le lierre est lié à un rite de passage, la porte, et à une boisson rituelle au parfum de secret. La tradition du Lierre Dionysiaque est accolée au thème du « Cad Goddeu » le combat des arbres.

Le mois de Gort, le Lierre, s'étend de la nouvelle lune de septembre à Samain.

vendredi 5 septembre 2008

Les mures


et voilà les mures.

jeudi 4 septembre 2008

Lambrusque


Est-ce que ça ne donne pas envie ?
Et bien c'est dans mon jardin.

Je suis une colline de poésie


Nous entrons dans le mois de Muin.

Muin est la vigne. C'est la saison des vendanges. En Bretagne, la vigne demeure soumises aux conditions climatiques et n'arrive que difficilement à maturité. On lui substitue souvent la ronce et son fruit, la mure, dont le vin monte à la tête.

Dans tous les pays celtiques, il existe un tabou interdisant de manger des mures après la fin du mois de Muin, à cause des "fées", ou parce que "le diable a pissé dessus". Il nous reste donc jusqu'à la prochaine lune pour nous gaver de ce fruit délicieux et nourrissant.

La vigne est l'arbre de la joie, de la gaîté mais aussi de l'emportement furieux.
Le mois de Muin va durer jusqu'à la prochaine lune, le 29 septembre 2008.

Sur l'image, une vigne sauvage, dite "lambrusque" accrochée dans un bouleau.